Pour une meilleure adéquation avec le site, veuillez modifier votre navigateur pour CHROME, FIREFOX, OPERA ou Internet Explorer.
Fabriquer une pièce avec une imprimante 3D Métal

Fabriquer une pièce avec une imprimante 3D Métal

Imprimer sur du métal : un jeu d’enfants !

Alors que l’impression 3D existe depuis des décennies, elle n’était utilisée que par des amateurs et des concepteurs produisant des prototypes uniques. Imprimer des objets sur autre chose que du plastique en particulier en utilisant du métal restait coûteux et lent.

Désormais, réaliser une pièce avec une imprimante 3D Métal devient assez bon marché et facile avec ce type de périphérique, ce qui pourrait changer la façon dont nous produisons en masse de nombreux produits.

Avec l’impression 3D en métal, les professionnels peuvent fabriquer des objets, rapidement et à moindre coût.

Pourquoi est-ce important ? Cela leur fournit une possibilité de concevoir des objets métalliques de grandes tailles ce qui pourrait transformer les procédés de fabrication.

À court terme, les fabricants n’auraient pas besoin de maintenir de gros stocks, ils pourraient simplement imprimer un objet, comme une pièce de rechange pour une voiture vieillissante, et à la demande du client.

À plus long terme, les grandes usines produisant en masse, une gamme limitée de pièces, ces dernières pourraient être remplacées par de plus petites, plus variées, s’adaptant aux besoins du marché.

Grâce à la technologie, on peut créer des pièces plus légères et plus solides, et de formes complexes ce qui n’est pas possible avec les méthodes de fabrication conventionnelles. Il est possible avec cette technique d’avoir un contrôle plus précis de la microstructure des métaux.

En 2017, des chercheurs du Laboratoire National Lawrence Livermore, (Californie) ont annoncé qu’ils avaient développé une méthode d’impression 3D pour créer des pièces en acier inoxydable deux fois plus résistantes que celles fabriquées traditionnellement.

Toujours en cette année 2017, la société d’impression 3D Markforged , une petite start-up basée dans la banlieue de Boston, a lancé la première imprimerie métal 3-D pour un budget d’environ 82000 euros.

Autre start-up de Boston, Desktop Metal , a commencé à vendre ses premières machines pour la réalisation de prototypes en métal dès décembre 2017. Elle prévoit de vendre des imprimantes plus grandes, conçues pour la fabrication de pièces avec une rapidité 100 fois supérieure aux premières imprimantes.

Desktop Metal propose également des logiciels de création de pièces ou d’objets prédéfinis pour l’impression 3D. Les utilisateurs indiquent au programme les spécifications de l’objet qu’ils veulent imprimer et le logiciel produit le modèle.

La commercialisation de l’imprimante à plus grande échelle est prévue en 2018.

Laissez un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut